TABAC / Les mécanismes de l’addiction au tabac

Tabac / 3 janvier 2017

Tabac

Fumer du tabac peut nous rendre dépendant, ça, nous en avons à peu près tous conscience… Mais nous avons également remarqué que toutes les personnes de notre entourage considérées comme fumeuses ne fument pas toutes de la même façon et ne semblent pas avoir le même degré de dépendance. En effet, il existe trois types de dépendance :

La dépendance physique

La dépendance physique est essentiellement due à la présence de nicotine dans le tabac. Cette substance agit au niveau du cerveau sur le « système de récompense ». C’est-à-dire qu’elle favorise la libération de dopamine, neurotransmetteur impliqué dans les circuits cérébraux produisant des sensations de plaisir. Notons que d’autres drogues telles le cannabis, l’alcool ou la cocaïne jouent également sur le système dopaminergique. L’expérience de satisfaction procurée en appelle souvent une suivante, et c’est là qu’il existe un risque d’engrenage.

Lorsque le taux de nicotine présent dans l’organisme baisse considérablement par rapport au taux habituel, arrêt plus ou moins long de la cigarette, des symptômes de manque peuvent apparaître. Ils ont une tonalité désagréable, voire parfois insupportable.e de réassurance dans des situations où l’on a certes du plaisir à être en compagnie mais également quelque peu d’anxiété…

En savoir plus