Le monde du travail

ALCOOL / De quoi meurent les personnes souffrant de troubles mentaux

De nombreuses études ont mis en évidence une surmortalité des personnes souffrant de troubles mentaux (TM), quelle que soit la nature de ces troubles. Dans cette étude, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire explore les causes initiatles (CI) des décès associés à l’existence de troubles mentaux (TM), mais également les causes associées. Un travail qui souligne l'importance de prendre soin de la santé physique des patients, et la nécessité de développer des actions de prévention notamment dui suicide, mais aussi des risques cardiovasculaire, respiratoire et métabolique.

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / De quoi meurent les personnes souffrant de troubles mentaux

Ce travail, réalisé à partir des bases de données du CépiDc-Inserm (Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès de l’Inserm), a permis de décrire la mortalité des personnes souffrant de TM (hors démence de la maladie d’Alzheimer) et son évolution sur 14 années (2000-2013) en France. 783 403 décès avec mention de TM ont été enregistrés sur cette période, représentant en moyenne 55 957 décès annuels et 10,3% de l’ensemble des décès survenus.

Le TM figure en cause initiale (CI) du décès dans un tiers des cas  en moyenne,plus souvent pour les TM organiques (49,0%) que pour les TM non-organiques (18,3%). Parmi ces derniers, ce sont les TM dus à l’alcool et la schizophrénie qui figurent les plus souvent en CI du décès (respectivement dans 25,3% et 23,7% des cas). Le décès à un âge en moyenne plus jeune (60 ans) permet de penser que ces personnes présentent moins de comorbidités au moment du décès que celles décédées à un âge plus avancé, et que leurs TM ont été de ce fait davantage considérés comme à l’origine du processus qui a conduit au décès.

En savoir plus

À lire aussi