ALCOOL / Risques cardiovasculaires associés au Binge Drinking : une revue de littérature dans la revue ACER

Alcool / 31 janvier 2017

Alcool

Binje drinkingLe Binge Drinking est un comportement souvent observé chez les jeunes adultes, et parfois aussi dès l’adolescence. Il n’évolue pas toujours vers un trouble d’usage d’alcool caractérisé à l’âge adulte, mais il peut laisser des séquelles sur l’organisme. En particulier, les conséquences neurologiques, hépatologiques, et cardiovasculaires, sont encore mal connues.

Une revue dite intégrative sur les risques cardiovasculaires du Binge Drinking vient de paraître dans Alcoholism : Clinical & Experimental Research. La revue est intégrative car elle synthétise des données issues d’études à la fois expérimentales et épidémiologiques. Les auteurs de cette revue sont majoritairement américains.

La synthèse des données est très en faveur de risques cardiovasculaires augmentés au long cours. En particulier, les pratiques de Binge Drinking entraineraient un sur-risque de présenter une pré-hypertension artérielle, puis en milieu de vie, d’hypertension artérielle, d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral. Ces résultats restent valables même après ajustement selon la consommation d’alcool ultérieure des sujets. Les mécanismes pourraient être liés à du stress oxydant induit par le Binge Drinking et fragilisant durablement le système cardiovasculaire des bingers.

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir