ALCOOL / Il noie littéralement l’hippocampe

ALCOOL / Il noie littéralement l’hippocampe

Attention, même une consommation modérée peut endommager le cerveau, alerte cette étude qui révèle des signes de « rétrécissement » cérébral par scans et des baisses de performance cognitive, par tests. Ses conclusions, présentées dans le British Medical Journal précisent en effet les dommages d’une consommation modérée mais soutenue pendant de nombreuses années, sur les zones du cerveau liées à la mémoire et à la fonction cognitive.