DROGUES / Dans les clubs, l'usage récréatif du GHB se banalise dangereusement

DROGUES / Dans les clubs, l'usage récréatif du GHB se banalise dangereusement

Dans la nuit du vendredi 9 mars, au Petit Bain à Paris, deux jeunes hommes sont tombés dans le coma après avoir ingurgité du GBL, une autre forme du GHB. L'un d'entre eux en est mort.