En perturbant nos émotions, le confinement risque de favoriser les troubles alimentaires

En perturbant nos émotions, le confinement risque de favoriser les troubles alimentaires

Les épisodes de quarantaine liés aux épidémies induisent un stress important chez certaines personnes. En perturbant la régulation de leurs émotions, il les expose à des troubles de l’alimentation.