La ouate. Où comment j’en suis arrivée là.

La ouate. Où comment j’en suis arrivée là.

Arrêter l’alcool, c’est enlever la ouate qui nous enveloppait. C’est avoir peur de se retrouver nu et que les autres voient les bourrelets moches, la cellulite, les cicatrices, les blessures mal refermées et malodorantes, grâce à la ouate, on cache, on fait illusion le temps d’une soirée...