Le sevrage diminue t’il le craving et les affects négatifs ?

Le sevrage diminue t’il le craving et les affects négatifs ?

Le craving et la dysphorie (présence d’affects négatifs) sont sources de souffrance psychique et sont fréquents lors de la prise en charge d’un trouble de l’usage d’alcool (TUAL). Les patients imaginent le plus souvent que le sevrage et l’abstinence qui suit, au moins le temps de la prise en charge, intensifiera ce craving et cette dysphorie..