Les filles présentes sur les réseaux sociaux sont plus sujettes à la dépression que les garçons

Les filles présentes sur les réseaux sociaux sont plus sujettes à la dépression que les garçons

Une étude britannique suggère qu'il existe une corrélation entre une utilisation intensive des réseaux sociaux et l'apparition de symptômes de dépression chez les adolescent(e)s. Elle se révèle même être plus importante pour les filles que pour les garçons.