Les Psychostimulants et les Pratiques à risque

Les Psychostimulants et les Pratiques à risque

Cette étude menée par les chercheurs de l’université de Cambridge a recherché la prévalence de l’utilisation non médicale de psychostimulants (amphétamines et méthylphénidate) dans un échantillon d’étudiants d’une université britannique et les liens qui existent avec leurs conditions physiques et mentales, en recherchant un lien potentiel avec les pratiques sexuelles à risque.