Si l’alcool avait été inventé aujourd’hui, il n’aurait jamais été autorisé

Si l’alcool avait été inventé aujourd’hui, il n’aurait jamais été autorisé

Le temps de l’alcool est révolu. Voici venu celui de l’alcool de synthèse, tout aussi désinhibant, mais sans l’effet gueule de bois ni les ravages sur la santé. C’est en tout cas ce qu’affirme David Nutt, médecin et ancien membre du gouvernement britannique, dans le dernier numéro d'Usbek & Rica.