Le milliardaire qui s'est enrichi grâce aux opiacés brevète un traitement anti-addiction

Autres drogues / 10 septembre 2018

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Le milliardaire qui s'est enrichi grâce aux opiacés brevète un traitement anti-addiction

Plus de 25 Etats américains ont récemment engagé des poursuites judiciaires contre la compagnie pharmaceutique Purdue Pharma pour son rôle dans la crise des opiacés. En effet, dans les années 1990, Purdue Pharma a dépensé plus d’un milliard de dollars en marketing et lobbying pour encourager les médecins à prescrire l’antidouleur OxyContin, un médicament hautement addictif.

Dès la fin des années 1990, de nombreux utilisateurs se sont plaints d’être devenus accros et certains se sont tournés vers d’autres drogues comme l’héroïne. Mais Purdue Pharma a continué à minimiser les risques.

Les procureurs de nombreux Etats accusent l’entreprise d’avoir menti aux patients et aux docteurs quant aux risques de ces opiacés et d’avoir poussé les médecins à prescrire ces médicaments sur le long terme. (En Europe et au Japon, ce genre de médicament n’est prescrit que dans des cas extrêmes, notamment pour les personnes atteintes de cancer.)

Aujourd’hui, la compagnie pharmaceutique Purdue pourrait paradoxalement bénéficier financièrement de la crise sanitaire qu’elle a contribué à créer. En effet, il s’avère que Richard Sackler, qui fait partie de la famille propriétaire de Purdue Pharma, est un des inventeurs d’un médicament anti-addiction qui vient d’être breveté.

Aller plus loin sur l’espace Autres drogues

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir