Pollution des mégots : la région de Bruxelles envoie la facture à l’industrie du tabac

Tabac / 10 octobre 2018

Tabac
Addiction Tabac - Pollution des mégots : la région de Bruxelles envoie la facture à l’industrie du tabac

Ce sont des déchets « particulièrement difficiles » à ramasser en raison de leur taille, qui « mettent des années à se décomposer ». La région de Bruxelles a demandé, lundi 8 octobre, à l’industrie du tabac de régler les frais liés à la collecte des mégots de cigarettes jetés dans la rue, qui représentent une part croissante des déchets.

La lettre a été adressée à la filiale Benelux du géant américain Philip Morris et à deux fédérations belges de fabricants : Cimabel pour les cigarettes et Fetabel pour le tabac. Elle sollicite la participation à des frais déjà engagés de quelque 200 000 euros, ainsi que le financement de futures actions « dans une logique de partenariat pérenne ».

Selon l’argumentaire de la région, qui évoque « un fléau à éradiquer », quelque dix millions de mégots sont jetés chaque jour en Belgique, dont une bonne part dans la capitale. Et la pratique est épinglée par les services de la propreté comme « une des cinq principales nuisances », avec notamment les déjections, les dépôts clandestins ou les jets de cannette.

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir