» retour

TABAC / Le gouvernement veut fixer le prix du paquet à 10 euros

Augmenter le prix du tabac. C’est l’une des mesures chocs du discours de politique générale d’Edouard Philippe mardi devant l’Assemblée. « La sécurité sociale, c’est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas », a rappelé le Premier ministre face aux députés. « En matière de lutte contre le tabac il nous faut assumer des choix courageux. Chaque année le tabac entraîne plus de 80 000 décès. C’est la première cause de mortalité évitable et la consommation quotidienne augmente chez les adolescents. Ne rien faire est exclu, nous porterons progressivement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros en luttant sans merci contre les trafics », a promis le chef du gouvernement.

C’est donc une hausse sans précédent qui se prépare pour les fumeurs. D’ici 2022, l’inflation atteindrait entre 40% et 50% par rapport au niveau actuel (autour de 7 euros). Pour autant, comme sur d’autres sujets fiscaux, le Premier ministre n’a pas détaillé le calendrier précis de sa réforme. Mais il semble bien que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui souhaitait que les prix augmentent « rapidement et fortement dès 2018 », ait obtenu gain de cause auprès de Matignon.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

TABAC / Certaines cigarettes aux noms trop « attractifs » vont être interdites à la vente

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé, mardi 31 janvier sur RTL, que plusieurs marques de cigarettes, dont les noms sont jugés "attractifs", seraient interdites à la vente par un arrêté publié mercredi. Il s'agit des marques de cigarettes Vogue, Fine, Allure et Corset, a précisé le ministère de la Santé, ainsi que les marques de cigares et cigarillos Café crème, Paradiso et Punch.


Le 31 Jan 17
Actualité

Un sondage pour les professionnels de santé sur leurs pratiques avec la cigarette électronique

Dans le cadre d’un travail de réflexion sur la place des dispositifs électroniques de vapotage dans la réduction des risques et des dommages du tabagisme, la Fédération Française d’Addictologie (FFA) propose aux professionnels de santé de son réseau de participer à une enquête sur leurs pratiques avec la cigarette électronique (très court questionnaire anonyme en 5 minutes maximum pour remplir).


Le 23 Mai 17
Fédération Addiction