Le monde du travail

Tabac - Dossier complications tabac

Intensité douloureuse et craving à la nicotine : Les liaisons dangereuses

Intensité douloureuse et craving à la nicotine : Les liaisons dangereuses
Le tabagisme demeure encore aujourd’hui la principale cause de décès évitable dans le monde. De nombreuse usagers tentent de s’arrêter seuls ou accompagnés, mais les rechutes sont fréquentes, d’autant plus chez ceux déclarant un craving fort pour le tabac au moment de l’arrêt. Cette envie irrépressible de consommer (« urge to smoke ») est définie comme le désir aigu pour les effets du tabac, et est associé à un plus haut niveau de dépendance. La douleur semble également jouer un rôle dans ce phénomène, comme facteur de motivation à la consommation et facteur de rechute.

Cesser de fumer: 9 symptômes de sevrage après la dernière cigarette

Cesser de fumer: 9 symptômes de sevrage après la dernière cigarette
Selon Santé Canada, cesser de fumer entraîne de nombreux symptômes de sevrage. Voici les symptômes auxquels vous attendre lorsque vous arrêterez de fumer.

Tobacco body, le site comparant les corps d’un fumeur par rapport à un non-fumeur

Tobacco body, le site comparant les corps d’un fumeur par rapport à un non-fumeur
Ce site se présente d’une manière très simple : une photo d’une femme ou d’un homme en sous-vêtements se tient face a l’écran. Vous disposez d’un curseur (en gris correspond la partie fumeur et en clair la partie non-fumeur) lorsque vous déplacez le curseur sur une des parties de la jeune-femme ou du jeune-homme vous obtenez les modifications corporelles avec ou sans cigarette.

Le tabac, premier facteur de risque évitable de cancers

Le tabac, premier facteur de risque évitable de cancers
Le tabac est responsable de 73 000 décès, dont 45 000 par cancer, chaque année en France. Il constitue ainsi le facteur de risque évitable de cancer le plus important : on estime que, sans tabac, près d’un tiers des décès par cancer pourraient être évités. En 2015, la France comptait 28,8 % de personnes consommant du tabac tous les jours. Une situation préoccupante : c’est l’un des taux les plus élevés recensés dans les pays occidentaux.

Un faible usage de cigarettes expose à des risques importants de maladies cardiovasculaires

Un faible usage de cigarettes expose à des risques importants de maladies cardiovasculaires
Avec la multiplication des politiques contre le tabac développées dans la plupart des pays développés, certains fumeurs se mis à avoir un usage plus limité, voir non-quotidien de tabac. Ceux qui arrivent à contrôler leur usage à un niveau faible et de manière stable dans le temps se disent peut-être qu’ils gardent le plaisir de fumer tout en évitant la plupart des risques liés au tabac, un peu comme quelqu’un qui aurait une consommation ponctuelle et limitée d’alcool. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Si certains risques sont probablement moindres, notamment celui de développer une bronchite chronique obstructive, d’autres restent à un niveau élevé.

Le tabac détruit les articulations

Le tabac détruit les articulations
Le lien entre le tabagisme actif et le risque de développer une polyarthrite rhumatoïde semble confirmé, selon les résultats d’une étude présentée au Congrès européen de rhumatologie, EULAR 2017 qui affirme aussi que l’exposition au tabac au début de la vie par le tabagisme passif augmente considérablement ce risque. La PR est la maladie articulaire inflammatoire chronique affectant environ 0,5 à 1% de la population et entraînant une destruction progressive des articulations, un handicap et une espérance de vie réduite.

Tabagisme et schizophrénie : Les liaisons dangereuses

Tabagisme et schizophrénie : Les liaisons dangereuses
La schizophrénie est une pathologie chronique touchant 1% de la population et pouvant se manifester par de nombreux symptômes : hallucination, délire, retrait social, troubles cognitifs… Les personnes souffrant de schizophrénie sont aussi plus susceptibles de développer une dépendance en substance psychoactive. En ce qui concerne le tabagisme, la prévalence chez les personnes souffrant de schizophrénie est en effet beaucoup plus élevée qu’en population générale. La dépendance à la nicotine toucherait en effet plus de 80% des patients souffrant de schizophrénie. Cela suggère l’existence d’une relation étroite entre ces deux pathologies.

La BPCO en dix questions

La BPCO en dix questions
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est très souvent ignorée du grand public et des malades eux-mêmes. Longtemps peu invalidante, cette maladie n'est généralement découverte que lorsque les dégâts irréversibles sont déjà importants. Découvrez l'essentiel sur le sujet.

Quels liens entre trouble de stress post traumatique et usage de tabac

Quels liens entre trouble de stress post traumatique et usage de tabac
Les symptômes de stress post traumatique incluent notamment le fait de revivre de manière persistante et désagréable l’événement (intrusions liée au traumatisme), l’évitement persistant des situations associées au traumatisme (évitement), une altération des pensées et de l’humeur associées à l’événement traumatique, ou encore une altération marquée de l’activation ou la réactivité associées au traumatisme. Si des études ont été réalisées dans le domaine du tabac, il manquait un travail de revue sur la question du lien tabac – TSPT.

BPCO : apprendre à vivre avec le handicap

BPCO : apprendre à vivre avec le handicap
Selon l'Organisation mondiale de la santé, 251 millions de personnes dans le monde souffraient de BPCO en 2016. « On parle désormais de pandémie », précise le Dr Le Guillou. En France, ce sont près de 3 millions de personnes qui sont concernées, soit 8 % de la population. Pourtant, la BPCO est largement méconnue.

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir