Tabac - Les bénéfices de l'arrêt du tabac fumé


L’arrêt du tabac présente des effets spectaculaires sur la santé cardio-vasculaire et diminue de moitié le risque d’infarctus. Mais pas que !
Le site de la fédération de cardiologie présente une chronologie des différents bénéfices de l’arrêt du tabac en fonction du temps que l’on passe sans fumer :

  • 20 minutes après la dernière cigarette : retour au niveau de base des chiffres de tension artérielle et du rythme cardiaque,
  • 8 heures après la dernière cigarette : normalisation de l’oxygénation des cellules, taux de monoxyde de carbone dans le sang divisé par 2, diminution du risque de spasme coronaire.
  • Moins de 24 heures après la dernière cigarette : le taux de monoxyde de carbone est normalisé, égal à celui d’un non-fumeur, garantissant une oxygénation normale du sang et des organes
  • 24 heures après la dernière cigarette : début de diminution du risque d’infarctus du myocarde. La nicotine est éliminée de l’organisme, les poumons commencent à évacuer le mucus et les résidus de fumée.
  • 48 heures après la dernière cigarette : amélioration du goût et de l’odorat, de la qualité du sommeil.
  • 72 heures après la dernière cigarette : respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et l’énergie augmente.
  • 2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette : diminution de la toux et de la fatigue, amélioration du souffle, les terminaisons gustatives repoussent.
  • 1 à 9 mois après la dernière cigarette les cils bronchiques repoussent. L’essoufflement diminue de plus en plus et la fonction pulmonaire est améliorée.
  • 1 an après la dernière cigarette : risque d’accident vasculaire cérébral équivalent à celui d’une personne n’ayant jamais fumé. Risque d’infarctus du myocarde diminué de moitié.
  • 5 ans après la dernière cigarette*: risque de cancer du poumon divisé presque par 2. Risque d’infarctus du myocardeéquivalent à celui des non-fumeurs.
  • 10 à 20 ans après la dernière cigarette : risque de cancer de la bouche, de l’œsophage et de la vessie proche de celui des non-fumeurs. L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé*

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir