Il est un peu tombé en désuétude, mais se révèle bien pratique!

L’inhaleur 10 mg se présente  comme un tube en plastique, qui s’ouvre pour recevoir une cartouche imbibée de nicotine : on referme le tout et l’on aspire.
À chaque inhalation, on aspire de l’air chargé de mini-gouttelettes de nicotine qui se déposent sur les muqueuses buccales.
Le flux d’air aspiré à travers la cartouche libère la nicotine qui est absorbée dans la bouche. L’inhaleur doit être utilisé plus longtemps que ne dure la consommation d’une cigarette. La durée normale d’utilisation d’une cartouche neuve est de 20 minutes en une seule utilisation intensive et continue, et jusqu’à 4 fois 20 minutes en utilisation peu intensive et discontinue. A travers une cartouche, il est possible d’aspirer plus de 200 fois. On la change dès que le “goût” n’est plus perceptible.
Une cartouche entamée doit être utilisée dans les 12 heures.
On ne dépasse pas les 12 cartouches par jour.
L’inhaleur peut être associé sans souci aux patchs et/ou aux substituts oraux (pastilles, gommes).
Il peut être utilisé aussi dans une stratégie de diminution du nombre de cigarettes avant l’arrêt complet.

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir