Les substituts oraux sont très utilisés dans le sevrage tabagique, rarement seuls mais en complément d’un patch, ou même d’une vape.

Les pastilles à laisser fondre contre la joue

Elles durent entre 20 et 40 minutes.
Dosées entre 1,5 mg et 4 mg de nicotine, vous aurez le choix des textures et parfums.
Les pastilles se présentent le plus souvent comme de gros bonbons. On colle une pastille contre la joue et on la laisse fondre, sans croquer, ni sucer. La pastille se dissout et est régulièrement déplacée d’un côté à l’autre de la bouche pendant ce temps.
C’est assez efficace contre les envies de fumer en complément d’un patch par exemple. Utile aussi pour clôturer un repas, ou quand on travaille, c’est très discret.
On conseille de prendre une pastille chaque fois que l’envie de fumer se fait sentir, sans dépasser 30 pastilles à 1,5 mg ou 15 pastilles à 2,5 mg par jour.
Attention! Certaines pastilles sont très dures! Si on essaie de les croquer, on peut y laisser une dent. Pour les casser, les mettre dans un torchon et un bon coup de marteau (pour en prendre des plus petites par ex).
Certaines pastilles donnent aussi des gaz très odorants, quand on en prend pas mal : prendre du charbon en gélule tous les jours.
Ne pas boire de café ou de jus de fruits type jus d’orange pendant la prise d’une pastille, ils limitent son efficacité.
De façon générale, les pastilles sont une aide très efficace en complément d’un patch par exemple. Elles majorent le taux de succès.
Les comprimés sub-linguaux sont des mini pastilles à placer sous la langue, ils fondent vite, ont une efficacité rapide.

Les gommes

Dosées de 2 à 4 mg, elles ne délivrent pas l’intégralité de la nicotine présente. Efficaces, leur intérêt est aussi de “rester en bouche”. Par contre il convient de bien les utiliser!
On commence par mâcher lentement la gomme jusqu’à bien sentir le goût, puis après une dizaine de mastications, on laisse poser la  gomme entre la joue et la gencive, sans mâcher. On attend que le goût ne soit quasiment plus présent, et on recommence. Une gomme doit ainsi être prise sur une demie-heure.
On l’aura compris : même quand on est énervé, une gomme n’est pas un Malabar!