sevrage-tabac-sedentarité

Nous restons devant nos écrans, nous nous déplaçons en voiture ou en transports en commun, nous disposons d’appareils qui nous facilitent la vie dans la maison et dans le jardin. Bref, nous bougeons de moins en moins et la sédentarité nous guette.

Sédentarité ?

Cette sédentarité est maintenant facilement mesurable : vous avez sur votre smartphone une application qui calcule le nombre de pas dans la journée, si vous avez toujours votre téléphone sur vous, ce qui est souvent le cas. Activez-là. L’idéal est de parcourir au moins 10000 pas dans la journée, soit 7 à 8 kilomètres. En dessous de 5000 pas, il faut être vigilant. En dessous de 3000 pas, les dangers de la sédentarité vous guettent, notamment la prise de poids et une augmentation des risques cardio-vasculaires, associés au développement d’une ceinture abdominale.

Se mobiliser sur l’exercice

La période de sevrage du tabac est souvent une période de remise en cause des temps “morts”, ceux qu’on utilisait pour fumer sa cigarette. Souvent, il fallait sortir, de la maison ou du bureau, quelques pas de plus.

Restez mobilisé.e sur les occasions de bouger et de remplir ces temps morts. Ces moments d’exercice sont des moments où on ne pense pas à fumer. Il vaut mieux avoir une activté de quelques dizaines de minutes chaque jour plutôt qu’une activité de 3 heures un jour dans la semaine.

Si vous travaillez devant un écran, faites des pauses au moins toutes les heures, marchez, sortez de la pièce ou du bureau. Si vous prenez le métro ou le bus, n’hésitez pas à descendre à l’arrêt précédent, s’il se trouve à une distance raisonnable de votre destination.

Utilisez les escaliers plutôt que les ascenseurs ou l’escalator, prenez le vélo ou allez à pied faire les courses de proximité.

On peut aussi passer au sport. Il apporte des endorphines, du plaisr qui peut faire oublier peu à peu le plaisir de la cigarette. Et voir qu’en ne fumant plus, on n’est plus essouflé, c’est une belle source de satisfaction.

Et le moral, c’est bon pour le sevrage du tabac, qui est souvent une période de “petite dépression”.

Rappels utiles :

Sans activité physique régulière, le risque de prise de poids est avéré.
L’activité physique participe à votre ligne, elle a comme effet visible de réduire la graisse abdominale. Objectif : moins de 102 cm de tour de taille pour les hommes, moins de 80 cm pour les femmes.
Les aliments contenant des sucres lents permettent de compenser les efforts réalisés et de recharger l’organisme.
Dans l’activité physique régulière, vos graisses sont utilisées pour vos dépenses énergétiques : l’organisme fait appel aux graisses de réserve.

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir