Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / Boire ou ne pas boire : la première cuite

Pour certains un rite initiatique, pour d’autres une surprise imprévue, pour d’autres encore une expérience qu’ils souhaitent tenter, la première cuite est vécue différemment selon les cas. Mais quelles sont les coulisses de cette première fois ?

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Boire ou ne pas boire : la première cuite

Pour certains un rite initiatique, pour d’autres une surprise imprévue, pour d’autres encore une expérience qu’ils souhaitent tenter, la première cuite est vécue différemment selon les cas. Mais quelles sont les coulisses de cette première fois ?

Ça me tente, mais…

– « Tu n’as jamais pris une cuite ? Quel bolos !! » ou encore « Alors, tu sais tenir l’alcool ? Prouve-le ! »… Parfois c’est les autres qui te poussent à boire trop et toi tu acceptes pour t’intégrer au groupe. Comment refuser quand tout le monde te regarde et attend que tu termines ton verre de vodka d’un seul coup ? Quelle pression ! MAIS…est-ce vraiment la seule manière d’appartenir à un groupe ? Si tu refusais ce « rite initiatique » et que par conséquent tes amis ne t’acceptaient pas, seraient-ils de vrais amis ?

– « Je veux draguer ce garçon, il faut que je boive pour y arriver ! ». Tu vois tes ami-e-s devenir complétement désinhibés dans la drague après plusieurs verres. Tu te dis alors qu’un verre ne suffit pas, il faut en boire plusieurs, même très rapidement (ce qu’on appelle le « binge drinking ») pour enfin se lâcher et partir à la conquête amoureuse.

MAISet si je lui disais ou faisait des choses que je regretterai ? En effet, draguer en bafouillant quelques mots ou en lui vomissant sur les pieds car on a trop bu, ce n’est pas la meilleure des stratégies. Et pourquoi ne pas tester des techniques de drague alcool-free ? Tu pourrais être surpris par toi-même ! ;-)

En savoir plus

À lire aussi