Créée en 1982, la mission permanente de lutte contre la toxicomanie, devenue la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle. En effet, la politique publique de lutte contre les drogues et les conduites addictives couvre les domaines suivants :
  • recherche et observation ;
  • prévention ;
  • santé et insertion ;
  • application de la loi ;
  • lutte contre les trafics ;
  • coopération internationale.

Placée auprès du Premier ministre, la MILDECA anime et coordonne l’action du gouvernement en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Elle élabore à ce titre le plan gouvernemental et veille à sa mise en œuvre.

La compétence de coordination de la MILDECA s’étend à l’ensemble des addictions avec ou sans produit, et sur l’ensemble des domaines de la politique publique.

La MILDECA accompagne les partenaires publics, institutionnels et associatifs de la politique publique dans la mise en œuvre des orientations, en leur apportant un soutien méthodologique ou financier.

Au plan international, la MILDECA contribue, en lien étroit avec le Secrétariat général des affaires européennes et le ministère des Affaires étrangères, à l’élaboration des positions françaises en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Elle fait valoir à l’étranger l’approche globale et intégrée de la France.

http://www.drogues.gouv.fr/contact

L'actualité de MILDECA


Fiche produit

FORMATION DE FORMATEURS PRÉVENTION DES CONDUITES ADDICTIVES EN MILIEU PROFESSIONNEL

La MILDECA, la DGT et l'EHESP s'associent pour développer cette nouvelle formation. L'objectif est de former des formateurs régionaux qui accompagneront les médecins du travail et de la prévention dans leur rôle de conseil en prévention des conduites addictives. La démarche contribue ainsi à soutenir la mise en place de politiques et d'actions concertées de prévention des conduites addictives au travail.


Le 11 Avr 17
MILDECA
Dossier

Comment traiter la consommation de substances psychoactives en milieu professionnel ?

Mon salarié consomme-t-il trop d’alcool ? Mon collègue fume-t-il du cannabis ? Prend-il de la cocaïne ? Ce responsable ne serait-il pas sous l’influence de médicaments ? Difficile, en entreprise, d’aborder ce genre de questions, surtout s’il ne s’agit pas de postes à risque. Pourtant, le problème est réel en France, qui fait partie du haut du tableau européen pour ce qui est de la consommation d’alcool et de cannabis. Véritable problème de société, qui s’étend au-delà du monde du travail, la consommation de substances psychoactives (alcool, tabac, cannabis, etc.) nécessite une compréhension fine pour mettre en place une prévention primaire pertinente et efficace.


Le 11 Avr 17
MILDECA