Qui sommes nous ?

Addict’AIDE et Addict’AIDE Pro sont deux portails complémentaires et spécifiques dans leurs approches et vocations. Le premier permet aux personnes dépendantes et à leurs proches de trouver des outils et des ressources pour ne plus être seul(e) face à l’addiction. Le second propose aussi des outils et des ressources à destination cette fois-ci des acteurs du monde professionnel pour leur permettre de construire et développer une démarche de prévention des conduites addictives au travail. Ces deux portails ont été créés par le Pr Michel Reynaud, psychiatre, addictologue, père fondateur de l’addictologie française, à l’origine de la fondation en 2014 du Fonds Addict’AIDE, qu’il a présidé et animé jusqu’à sa disparition en 2020.

Le Fonds Addict’AIDE, outil d’intérêt général, est aujourd’hui présidé par le Pr Amine Benyamina, psychiatre et addictologue, par ailleurs chef du département de psychiatrie et d’addictologie de l’Hôpital Paul Brousse à Villejuif et président de la Fédération française d’addictologie.

Notre ambition

La raison d’être du Fonds Addict’AIDE est de réunir, dans une dynamique commune et complémentaire, les patients, les familles, les professionnels, les scientifiques et les associations pour mieux parvenir à faire baisser l’addiction en France (produits et comportements), ainsi qu’à en réduire les risques et les dommages. Les addictions constituent un enjeu majeur de santé publique et de société, et le Fonds Addict’AIDE est né de la volonté d’apporter des réponses complémentaires à une problématique et à des souffrances insuffisamment prises en compte.

Nos missions

Le Fonds Addict’AIDE a pour objet de déployer des moyens afin de mettre en œuvre des actions concrètes pour :

  • Initier et soutenir les actions, les projets innovants et la recherche, pour réduire les risques et dommages liés aux addictions, chez les patients et leurs proches ;
  • Donner plus de lisibilité au sujet et plus de visibilité aux personnes addictes et à leurs familles ;
  • Soutenir, compléter et amplifier l’action publique en matière de lutte contre les addictions.

Pour cela, trois mots clés : RÉUNIR, COMPRENDRE ET INNOVER

Réunir
les différents acteurs du champ des addictions pour :

  • dresser un tableau pertinent et plus complet des risques et des dommages liés aux addictions,
  • changer les représentations et ouvrir de nouvelles pistes de traitement,
  • identifier et  cartographier  les ressources, dans les domaines de l’information, de la formation, de la prévention, de l’accompagnement et de la recherche,
  • mettre en valeur la contribution de chaque partie prenante.

Comprendre, pour mettre à disposition les moyens de progresser ensemble dans la compréhension des phénomènes d’addiction, et bâtir de nouveaux savoirs : mécanismes, effets, traitements, stratégies de prévention, d’accompagnement et de réduction des risques et des dommages. C’est aussi faciliter la compréhension, en informant, en expliquant, en documentant, pour changer les représentations et favoriser la prise de conscience de tous les acteurs.

Innover, c’est inciter, accompagner, piloter des travaux de recherche fondamentale, clinique, de terrain (innovation sociale). Cette mission induit également une mobilisation financière pour aider l’ensemble des communautés impliquées ou concernées à trouver les meilleures réponses aux phénomènes addictifs.

Notre philosophie

Une approche novatrice : la réduction des risques et des dommages
Le Fonds Addict’AIDE s’inscrit dans une approche désormais consensuelle, du traitement des addictions : la réduction des risques et des dommages. Cette approche consiste à aider les malades à diminuer ou arrêter leurs consommations, à mettre en place des interventions préventives plus précoces auprès des populations à risque, notamment les jeunes, et à penser des stratégies de prise en charge plus efficaces.

Un fonds indépendant
Le Fonds Addict’AIDE revendique une action indépendante et apolitique. Il souhaite apporter son expertise des addictions pour éclairer le débat public en matière de santé.

Une démarche pragmatique : un engagement dégagé de toute considération morale ou idéologique
Notre approche se veut pragmatique : nous croyons qu’il est important d’accompagner les personnes sans préjuger de leur état, de répondre à leur demande, de leur proposer des solutions graduées, sans leur opposer des interdits qu’elles ne pourraient pas accepter.

Un objectif : le développement des connaissances
Nous souhaitons contribuer activement à la recherche sur les facteurs de vulnérabilité, les mécanismes d’installation de l’addiction, l’approfondissement des pistes thérapeutiques et la médecine individualisée, afin de transformer les parcours de vie des personnes et de leurs proches.

Nos principes

Une exigence : la rigueur scientifique 
Nous nous engageons à nous appuyer sur des preuves scientifiques, solidement documentées, avant toute validation de l’efficacité des stratégies de réduction des risques et des dommages que le Fonds Addict’AIDE soutiendra.

Une dynamique pionnière
Le Fonds Addict’AIDE est inscrit dans une dynamique de progression continue : l’addictologie et ses champs d’application sont en pleine construction, avec un socle solide d’acquis qui couvrent toutes les dimensions – sociale, économique, clinique, biologique – et en actualisation permanente.

Une démarche citoyenne
Notre vocation est d’aider les personnes, leurs familles et, plus largement, chacun d’entre nous face aux addictions.

Une volonté de coopération
Nous privilégions un modèle de coopération, ouvert à tous les acteurs concernés par la question de l’addiction.

Notre gouvernance

La gouvernance du Fonds Addict’AIDE s’organise autour d’un Conseil d’administration qui comprend 11 membres :

Président :
Pr Amine Benyamina, psychiatre, addictologue, chef du département de psychiatrie et d’addictologie de l’Hôpital Paul Brousse à Villejuif, président de la Fédération française d’addictologie

Vice-président :
Dr Bernard Basset, médecin spécialiste en santé publique, président de l’association Addictions France

Secrétaire général :
Jean-Marc Morin, magistrat honoraire

Trésorier :
Patrick Werner, dirigeant de société

Eve Aulong, conseillère en communication
Eric Chenut, président de la Mutualité Française
Claire Genevray, responsable relations testateurs d’APF France handicap
Jean Claude Hirel, inspecteur général des finances
Stéphane Junique, président du Groupe VYV
Catherine Mangin, vice-présidente de Publicis Consultants
Philippe Sayer, président de la CAMERUP (regroupement de 5 associations et mouvements d’entraide reconnus d’utilité publique venant en soutien au monde addictif)

Le Conseil scientifique du Fonds Addict’AIDE est composé d’un collège de scientifiques français et d’un collège de scientifiques internationaux, chacun compétent dans un champ spécifique de l’addiction, qui évaluent les projets et appels d’offres.

L’équipe du Fonds Addict’AIDE, présidée par le Pr Amine Benyamina avec le Dr Bernard Basset, vice-président, est composée de Christelle Cros, déléguée générale, Samy Amri, webmaster/chargé de projet éditorial et Cécile Daniel, assistante de direction.