» retour

Fêtes de fin d’année: combien d’alcool pour les ados?

À Noël et à Nouvel An, l’alcool est souvent de la partie. Faut-il permettre aux jeunes d’en boire ou, au contraire, le leur interdire?

Les adolescent-e-s sont plus sensibles à l’alcool que les adultes. D’une part, ils ont généralement un poids inférieur à celui des adultes, de sorte que l’alcool se répartit dans une plus petite quantité de liquide corporel, ce qui entraîne une alcoolémie plus élevée. D’autre part, ils ont moins d’enzymes qui éliminent l’alcool dans le foie. Résultat : les effets de l’alcool durent plus longtemps.

Une consommation régulière d’alcool peut entraver des processus de développement physique comme la croissance du cerveau et des os. Par ailleurs, plus la consommation régulière et l’ivresse sont précoces, plus la personne concernée risque d’avoir des problèmes d’alcool plus tard.Pour protéger la santé des adolescent-e-s, ceux-ci ne devraient pas boire d’alcool du tout avant 16 ans. Quant aux moins de 18 ans, ils ne devraient pas consommer de spiritueux, d’alcopops ni d’apéritifs. Pour appliquer ces règles, on peut s’appuyer sur la loi, qui fixe ces deux limites d’âge pour la vente d’alcool aux mineurs.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi