Le monde du travail

"L'alcool est un facteur de risque de perte d'emploi"

"L'alcool n'est pas une substance anodine". Invité d'Europe 1 Bonjour jeudi à l'occasion de la troisième journée nationale de prévention : "Alcool et travail... parlons-en !", le docteur Nicolas Prisse, président de la Mildeca - mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives -, dresse un bilan de la consommation d'alcool des Français et des conséquences sur l'emploi et…

Alcool
Addiction Alcool - "L'alcool est un facteur de risque de perte d'emploi"

« L’alcool n’est pas une substance anodine ». Invité d’Europe 1 Bonjour jeudi à l’occasion de la troisième journée nationale de prévention : « Alcool et travail… parlons-en ! », le docteur Nicolas Prisse, président de la Mildeca – mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives -, dresse un bilan de la consommation d’alcool des Français et des conséquences sur l’emploi et sur la société.

L’alcool peut mener au chômage. D’après un questionnaire auquel ont répondu 200.000 Français, il y a 2,5 fois plus de problèmes d’addiction à l’alcool chez les chômeurs. Mais la consommation d’alcool est présente avant la perte d’emploi : « Une partie des gens au chômage ont commencé à boire quand ils avaient un emploi », confirme le docteur Nicolas Prisse. « Et c’est cette consommation d’alcool qui les a projetés dans cette perte d’emploi. On peut donc en déduire que l’alcool est un facteur de risque de perte d’emploi », révèle-t-il au micro d’Europe 1.

30% des hommes entre 18 et 35 ans ont une consommation dangereuse. « On n’a pas encore pris suffisamment l’ampleur de la consommation française d’alcool compte tenu des conséquences sur la santé et le comportement », avance le président de la Mildeca. « Un tiers des viols en France sont commis sous l’emprise de l’alcool ». « Et les résultats de l’enquête confirment l’importance du problème, plus particulièrement sur les hommes entre 18 et 35 ans », révèle-t-il. « 30% d’entre eux ont une consommation dangereuse, ce sont des phénomènes importants ».

En savoir plus

À lire aussi