» retour

Le Fonds Actions Addictions soutient la journée sans alcool et la marche blanche à la réunion

 

Nous avons  le plaisir de vous faire part de l’organisation de la première Journée sans alcool organisée à l’initiative de la Fédération Régionale d’Addictologie de la Réunion (FRAR) samedi 6 octobre à 10 h à Saint-Denis de La Réunion.

En effet, il existe des journées sans tabac, sans portable, sans Facebook, des journées du diabète, de l’hypertension,…du tricot ! Mais étonnement pas de journée sans alcool alors que l’alcool est un problème majeur de santé publique dans le monde, en France et en particulier à la réunion.

Lors de cette journée, les réunionnais effectuerons une Marche blanche en reconnaissance de toutes les victimes de l’alcool (patients et leurs familles, victimes de violence, etc) du jardin de l’Etat à la Préfecture. Nous aimerions remobiliser les autorités, nos élus et la population sur ce thème afin de sortir du fatalisme d’usage. En effet, La Réunion est la deuxième région la plus durement touchée par la problématique alcool avec des lois d’exception qui favorisent la vente d’alcool fort à très bas prix, une publicité massive en faveur de l’alcool, la non-application de la loi. Plus de 80 % des actes de violence surviennent sur fond d’alcoolisation. 30 à 50 % des accidents mortels sont liés à l’alcool.

Dans la dernière publication de l’ORS, il est estimé que la mortalité réelle liée à l’alcool est de 450 décès annuels ; soit plus de 10 % de la mortalité. Il s’agit d’une mortalité évitable. Les dernières données publiées sur le SAF la semaine dernière nous place également à la première place.

Dans le PRS (nouveau Plan Régional de Santé de l’ARS-OI), nous constatons avec stupeur que l’alcool et les addictions ne sont plus une priorité de santé. Ce n’est pas acceptable.

Les acteurs de cette marche aimeraient remobiliser les autorités et la population autour de ce thème afin de sortir du fatalisme d’usage via l’application de mesures simples et cohérentes.

Au niveau national, la marche est soutenue par la plupart des associations d’addictologie : ANPAA, FA, FFA, SFA et F2A.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

Choc des générations : les facteurs de risque de consommation quotidienne d’alcool varient-ils en fonction de l’âge ?

Avec le vieillissement des baby-boomers, le nombre de personnes âgé va augmenter de manière conséquente d’ici 2030. Dans ce contexte et au vu des données épidémiologiques concernant le trouble d’usage de substance psychoactives dans la population adulte mondiale actuelle, l’alcool étant la substance la plus consommée, il est raisonnable de penser que le pourcentage de sujets âgés abuseurs ou dépendants va progressivement croitre.


Le 02 Fév 18