» retour

Les conduites addictives (dossier) | Travail et Sécurité

CAUSE MAJEURE de mortalité précoce en France, la consommation de substances psychoactives constitue une question de santé publique prééminente. Invariablement, il s’agit d’un sujet qui se retrouve dans le monde du travail et il est encore trop souvent traité en entreprise de façon individuelle, sous le prisme médical ou de la sanction disciplinaire. Quel est le rôle de l’entreprise dans la prévention de ces consommations addictives à risque ?

 C’est une affaire privée, pas celle de l’entreprise », « Il s’agit de comportements individuels », « Ça relève de la médecine »… La prévention des consommations de substances psychoactives (SPA) en milieu professionnel se heurte à de multiples arguments. Les responsables invoquent le plus souvent le droit ou le secret médical, de peur de mettre le doigt dans un engrenage incontrôlable. Pourtant, les enquêtes statistiques le montrent : des substances psychoactives ou leurs effets sont bien présentes dans la sphère professionnelle.« Il est important d’aborder le sujet dans les deux sens : comment des consommations peuvent entraîner des effets sur le travail et comment l’organisation du travail peut induire des consommations, considère Marissa Lepape, contrôleur de sécurité à la Carsat Aquitaine. La grille d’analyse faisant le lien entre organisation du travail et pratiques addictives est récente. » Le travail peut en effet contribuer à déclencher, maintenir ou aggraver des conduites addictives.

Sommaire

  • Responsable ou victime, l’entreprise a un rôle à jouer(rubrique courante)
  • Faire face à l’alcool au travail
  • Connaître le sujet pour bien l’aborder
  • Des accompagnements de proximité
  • La mer s’ouvre au débat
  • La confiance comme clé de la réussite
  • Libérer la parole

Tags:

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Actualité

DROGUES / Les addictions à l’adolescence. Comprendre et intervenir auprès des parents et des proches.

Les addictions à l’adolescence constituent un problème majeur de santé publique et soulèvent de nombreuses questions pour l’entourage des jeunes consommateurs en recherche d’informations, de conseils ainsi que d’une prise en charge adaptée. Toutefois, si elles sont d’un intérêt certain dans le domaine de la recherche scientifique, ce n’est que récemment que la souffrance des proches, et plus encore celle des parents, est l’objet de travaux pour les chercheurs comme pour les cliniciens.


Le 28 Août 17
Fédération Addiction
Vidéo

ALCOOL / Alcool au féminin : un tabou

Dans les représentations sociales, une femme qui boit reste mal perçue. La honte que les femmes ressentent les limite dans leur demande de soin et leur demande d'aide. Rompre le silence est une manière de pouvoir accepter sa difficulté et une première étape pour dépasser ce sentiment de honte. En savoir plus ou être aidé sur http://alcool-info-service.fr ou 0 980 980 930, 7j/7 de 8h à 2h, appel anonyme et non surtaxé.


Le 02 Jan 17
Santé Publique France
Article scientifique

Consommer plus de 10 verres d’alcool par semaine augmente la mortalité et le risque de pathologies cardiovasculaires : une étude du Lancet

Ce nouvel article du Lancet sur les addictions (décidément très riche en contenu addictologique cette année) a cherché à identifier quel pouvait être le seuil à partir duquel la consommation d’alcool pouvait être considérée comme à risque sur le plan cardiovasculaire (mortalité et survenue d’infarctus, accidents vasculaires cérébraux, hypertension, …)


Le 23 Avr 18