Portail Milieu Professionnel

Addiction à l’alcool : comment Marc et Philippe ont réussi à en sortir

Marc et Philippe reviennent de loin. Après de longues années de dépendance à l’alcool, ils ont réussi à se libérer de leur addiction. Ils nous racontent leur histoire.

Alcool
Addiction Alcool - Addiction à l’alcool : comment Marc et Philippe ont réussi à en sortir

Marc, 59 ans, et Philippe, 62 ans, n’habitent pas la même région. Pourtant, ils se connaissent. Ils se côtoient même régulièrement. Car tous deux sont engagés dans des associations d’anciens « buveurs ». Marc Margelidon est président de la section du Bassin de Moulins de La Croix Bleue. Philippe Sayer est président des Amis de la santé dans les Côtes d’Armor*. Et tous les deux ont eu un vrai problème avec l’alcool par le passé. Même si c’est désormais derrière eux.

Ils ont connu la même descente aux enfers. La dépendance à l’alcool qui s’installe progressivement. Jusqu’à peser lourdement sur leur entourage, jusqu’à leur causer de vrais soucis au travail, jusqu’à contrôler toute leur vie. Mais aujourd’hui, ils ne boivent plus une goutte d’alcool. 18 ans d’abstinence pour Marc, 12 ans pour Philippe.

Pour l’un comme pour l’autre, il n’y a pas eu d’élément déclencheur, un événement brutal comme le décès d’un proche, un divorce ou la perte d’un emploi. Des raisons qui poussent parfois des personnes, déjà fragiles, à sombrer dans l’alcool. Leur consommation s’est simplement accrue petit à petit.

Marc avoue avoir beaucoup aimé la fête, dès l’adolescence, et les excès qui vont avec. Par la suite, des problèmes de harcèlement au travail l’ont amené à boire davantage pour « supporter ». L’alcool était devenu son « remède ». Pour Philippe, le handicap de son deuxième enfant a peut-être un peu précipité son addiction, mais sans qu’il n’en soit « vraiment sûr ».

Des cures de désintoxication pour en finir avec l’alcool

Tous les deux ont enchaîné les cures pour tenter de se libérer de cette épée de Damoclès qui menaçait non seulement leur santé, mais aussi leur vie. « Cela a été un long processus » pour Philippe. Il se souvient parfaitement de sa dernière cure. Il y est entré le 7 juillet 2007. Le jour où il a définitivement arrêté de boire. « J’étais parti pour trois semaines et j’y suis resté trois mois. » Et il était temps que Philippe en finisse avec l’alcool. « Je buvais un peu tout ce que j’avais sous la main. Certains jours, jusqu’à deux litres de vodka. Il me fallait ça pour tenir toute la journée. »

Marc aussi a enchaîné les cures. La dernière, il l’a faite dans un centre géré par La Croix Bleue, l’association dans laquelle il choisira de s’investir par la suite. Il a décidé d’arrêter de boire un matin, en voyant son visage dans le miroir de la salle de bains. « Je me souviens, c’était le jour de l’Ascension. Je m’étais traîné jusqu’aux toilettes pour aller vomir. Et en me relevant, j’ai vu ma tête et je ne me suis pas reconnu. Je me suis dit : « C’est toi ça ? C’est ça que tu es devenu ? ». » Il faut dire que Marc était descendu « au fond du trou ». L’alcool avait déclenché chez lui d’autres pathologies. Il était devenu un habitué des services de psychiatrie. Il a même failli se retrouver à la rue.

Voir la suite du témoignage sur essentiel-sante-magazine.fr

En savoir plus

À lire aussi