» retour

ALCOOL / Apprendre aux ados à gérer la consommation

C’est à l’adolescence que sont bus les premiers verres d’alcool. Et les schémas d’alcoolisation se mettent souvent en place à cette période, estime Jacqueline Bowden, spécialiste des sciences du comportement et chercheuse à l’université d’Adelaide (Australie).

Avec d’autres scientifiques du département de psychologie de son établissement, elle a décidé de s’intéresser aux comportements vis-à-vis de l’alcool chez les 14-17 ans, afin de trouver ce qui pourrait aider à réduire la consommation, encore élevée en Australie malgré une baisse ces dernières années.

L’un des principaux enseignements apportés par leur étude, publiée dans la revue BMC public health, est destiné aux parents. Ils pensent souvent que, quelle que soit leur implication, l’ado finira de toute manière par faire ce qu’il veut, et boire avec ses copains. Ils auraient tort, d’après Jacqueline Bowden. En respectant quelques règles, leurs recommandations pourraient avoir bien plus d’impact qu’ils pensent.

Tu feras ce que tu veux à 18 ans

« Le comportement des parents et leur attitude envers l’alcool font une véritable différence, et peuvent prévenir une alcoolisation trop précoce de leurs enfants », explique-t-elle. Et, pour bien faire, elle fournit quelques conseils issus de ses recherches.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Vidéo

L’alcool a brisé ma famille – Les Jours d’après de 7 à la Une

La consommation d’alcool est l’une des plus importantes causes de mortalité en Belgique. Pour ceux qui ont échappé au pire et ont frôlé l'irréversible, sortir de l'alcoolisme est extrêmement difficile. Et pourtant, c’est possible. En témoigne Nathalie, qui n’a pas bu une goutte d’alcool depuis trois ans, alors qu’elle consommait avant cela trois bouteilles de vodka par jour. C’est une véritable guerre qu’elle a mené pour se détacher de son addiction, qui aujourd’hui a porté ses fruits.


Le 06 Fév 17