Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / Consommation, cerveau et diabète (Planete Santé)

Même à faible dose, elle induirait des modifications de structure dans le cerveau. A l'inverse, elle réduirait le risque d'avoir un diabète.

Alcool

La consommation régulière d’alcool, avec ses méfaits ou ses bienfaits, ne cesse d’interpeller le grand public. A juste titre, puisque le monde entier consomme, bon an mal an, la bagatelle de 6,2 litres d’alcool pur par habitant, soit 13,5 grammes d’alcool par jour en moyenne, et qu’on estime qu’il en résulte chaque année 3,3 millions de morts prématurées. Une mortalité majeure sans doute due à des consommations individuelles excessives, alors que par ailleurs on ne cesse de mettre en avant le rôle protecteur que pourrait avoir une consommation d’alcool modérée.

C’est donc là toute la question qui continue à alimenter nombre d’études médicales: une consommation d’alcool faible à modérée permet-elle de réduire le risque de telle ou telle pathologie?

Voir la suite de l’article sur le site planetesante.ch

En savoir plus

À lire aussi