ALCOOL / Hommes et femmes à égalité ?

Alcool / 5 mars 2018

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Hommes et femmes à égalité ?

 

Pendant très longtemps la consommation d’alcool des hommes a été bien supérieure à celles des femmes. Cependant, l’écart de consommation entre hommes et femmes  s’est fortement réduit, notamment chez les jeunes adultes. Des chercheurs ont ré-analysé 68 études internationales sur ce sujet, effectuées en Europe ou en Amérique du Nord et deux tiers de ces études mettent en évidence une réduction d’écart. Chez les personnes nées autour de 1900 les hommes étaient 2 à 3,6 fois plus susceptibles que les femmes de consommer de l’alcool. Par contre, chez celles nées autour de 2000 et qui ont entre 16 et 25 ans aujourd’hui, ces ratios sont de 1,1 fois à 1,3, suggérant un quasi équilibre entre les sexes. Le binge-drinking régulier (5 verres et plus en une occasion, au moins 10 fois par mois) chez les moins de 17 ans est relativement stable chez les garçons depuis 2008 alors que chez les filles il a augmenté de 44,4%. Ici aussi les enquêtes de l’Institut National de Prévention et d’Education en Santé le confirment : en France, entre 2010 et 2014 le taux d’ivresses régulières chez les femmes a doublé alors qu’il est resté stable chez les hommes. Ainsi l’écart de consommation se réduit entre les jeunes hommes et les jeunes femmes tant pour la consommation régulière que pour la consommation excessive. Ceci serait dû à l’augmentation de la consommation féminine, et non à une diminution de celle des hommes.

Les femmes plus sensibles aux effets de l’alcool

Les femmes ressentent les mêmes effets que les hommes lorsqu’elles boivent de l’alcool : changement de l’humeur (on rit, on pleure..), langage affecté, titubations, perte d’équilibre… et finalement coma éthylique lorsque les doses sont trop importantes. Là n’est pas la différence. Celle-ci réside davantage sur la dose d’alcool à laquelle ces effets se manifesteront chez la femme par rapport à l’homme. Cette différence est purement physiologique, elle tient au fait que le corps d’une femme contient moins d’eau que celui d’un homme. Or, l’alcool se dilue dans l’eau contenue dans le corps.

Voir la suite de l’article sur le site ammad-digital.fr

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir