» retour

ALCOOL : J’ai peur de lui en parler…

En vérité, il n’y a pas de fausses manières de faire, chacun ayant sa personnalité, chacun étant unique. Toutefois, voici un extrait d’un ouvrage listant les comportements les moins productifs, les manières de faire qui sont les moins efficaces selon les alcoologues.

L’entourage d’un alcoolique est souvent plein de bonne volonté, mais aussi mal informé. Il lui arrive de commettre des erreurs qui peuvent contribuer au maintien de la maladie. Voici les attitudes à éviter:
  • Lui faire des reproches. L’alcoolique est un malade. Il ne viendrait à personne l’idée de reprocher à quelqu’un de souffrir du diabète ou du cancer.
  • Argumenter quand il a bu. Il ne se trouve pas dans son état normal et risque de devenir agressif.
  • Lui dire “Si tu m’aimais tu arrêterais de boire”. Son problème n’a rien à voir avec l’amour qu’il vous porte.
  • Chercher à contrôler sa consommation. Cela ne l’empêchera pas de boire, mais le poussera au contraire à consommer en cachette.
  • Laisser exploser votre colère. Si vous vous montrez hostile à son égard, vous ne pouvez plus l’aider. Se sentant rejeté, il boira de plus belle.
  • Résoudre ses problèmes à sa place. Aussi longtemps que c’est le cas et qu’il se sent protégé, l’alcoolique ne songe pas à se soigner.

Source: “Quand l’autre boit: Guide de survie pour les proches des personnes alcooliques” [arrow_up] (C.Uehlinger, M. Tschui, 2006)]

Voir le reste des préconisations sur le site stop-alcool.ch via le bouton “En savoir plus”

 

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

Rôle de l’hypexcitabilité amygadalienne dans l’addiction : une revue de Translationnal Psychiatry

L’amygdale intègre et traite des informations relatives à la récompense et aux émotions telles que la peur et l’anxiété permettant la survie en avertissant en cas de danger potentiel. L’amygadale baso-latérale (ABL) communique avec les régions cérébrales qui affectent la cognition, la motivation et la réponse au stress, notamment le cortex préfrontal, l’hippocampe, le noyau accumbens, et les régions cérébrales postérieures.


Le 02 Oct 17
Article scientifique

Baclofène et alcool : oui à sa prescription mais à certaines conditions

Dix ans après la publication en 2008 du livre Le dernier verre du cardiologue Olivier Ameisen, le baclofène est toujours un sujet de vifs débats en France où la polémique prend malheureusement trop souvent le dessus sur les faits scientifiques. À l’origine, ce médicament est commercialisé dans le traitement des contractures musculaires douloureuses notamment dans la sclérose en plaque.


Le 09 Juil 18