ALCOOL : la science progresse, la politique de santé régresse

Alcool / 31 août 2018

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL : la science progresse, la politique de santé régresse

La revue internationale de référence The Lancet a publié le 23 août 2018 une étude 1 qui fera date par sa qualité, sa puissance et ses résultats sur les effets sur la santé de la  consommation d’alcool.

En associant 1 800 chercheurs qui ont analysé les données de 28 millions de  personnes de 195 pays sur 25 ans, les conclusions ne souffrent aucun doute :
– L’alcool est dangereux dès le premier verre.
– Boire un verre par jour augmente de 0,5 % le risque de développer un problème de
santé lié à l’alcool (cancers, cirrhose, AVC, accidents…).
– Chaque année, un buveur sur trois en meurt.

Le mythe des faibles consommations d’alcool qui auraient un effet protecteur pour la
santé se fracasse sur la réalité crue et imparable des études sur la santé.

 

S’il existe une  diminution du risque de maladie cardiaque ischémique à moins d’un verre par jour, la  moindre consommation d’alcool majore l’ensemble des autres risques cardio-vasculaires,  ainsi que tous les autres risques sanitaires étudiés.

Mais si la science progresse et démontre l’ampleur des dommages de la  consommation d’alcool, la politique de prévention en est au point mort. Et l’intense  lobbying de la filière vitivinicole, très en cour à l’Elysée, ne peut que nous faire craindre que

Fédération Française d’Addictologie.
c/o ANPAA, 20, rue Saint-Fiacre, F-75002 Paris – www.addictologie.org
le plan en préparation ne se limite à des mesures cosmétiques (accompagnées d’un intense
plan de communication !).

Il est temps de sortir du déni.

Nous pouvons éviter des morts, des souffrances et des handicaps à condition de ne pas s’en remettre à un lobby dont le seul objectif est de préserver ses profits quoi qu’il en  coûte. La France se doit de mener une politique de santé publique ferme et indépendante  (informations sur les risques et repères de consommation fondés sur les données de la  science, prévention pour tous, protection des plus vulnérables…) et s’affranchir des fortes
pressions des alcooliers.

Du courage, la santé de tous l’exige.

1https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(18)31310-2/fulltext

Contact Presse
Pr Amine BENYAMINA, Président de la FFA
ffa@larbredecomm.fr

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir