ALCOOL / Motifs de consommation différents, conséquences différentes ? Résultats chez des adolescents de 10 pays européens

Alcool / 4 décembre 2017

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Motifs de consommation différents, conséquences différentes ? Résultats chez des adolescents de 10 pays européens

Déterminer les motivations à consommer de l’alcool pourrait permettre de prédire non seulement le type d’usage d’alcool, mais également les conséquences délétères, y compris celles non-attribuables aux effets de l’alcool lui-même. Quatre principales motivations à consommer sont décrites : le caractère social (« pour améliorer les soirées »), le coping (« oublier ses problèmes »), la recherche d’effets positifs (« parce qu’on apprécie la sensation ») et la conformité au groupe social (“pour ne pas se sentir exclu”).

Les auteurs ont examiné les liens entre ces différentes motivations et leurs conséquences délétères (blessures, problèmes scolaires, vie insatisfaisante et image corporelle négative) en dissociant les effets directs (au delà de la consommation d’alcool) et indirects (via la consommation d’alcool).

Les résultats ont été obtenus à partir d’un échantillon de 22 841 jeunes de 13 à 16 ans consommant de l’alcool (50,6 % de femmes) provenant de Belgique, du Danemark, d’Estonie, de Finlande, d’Irlande, du Portugal, d’Écosse, de Slovaquie, de Suisse et du Pays de Galles.

Les motivations  « caractère social », « recherche d’effets positifs » et « coping » étaient associées de manière positive à des effets indirects tels que les blessures et problèmes scolaires. Cette association était négative pour la motivation « conformité au groupe social ». Les jeunes qui consommaient à visée de coping présentaient plus de conséquences négatives directes,  c’est-à-dire au-delà de la consommation d’alcool. Enfin, les sujets qui consommaient afin de se conformer à leurs groupes de pairs présentaient plus de conséquences négatives à type de blessures et d’image corporelle négative. Le pattern d’association était comparable entre les pays.

Ainsi, bien que les motivations à consommer de l’alcool, le type d’usage et les conséquences varient entre les pays, la constance des associations implique que les efforts de promotion de la santé basés sur ces motivations seraient susceptibles d’être bénéfiques à travers toute l’Europe. Ceci est particulièrement important chez les jeunes qui consomment à visée de coping, car ils sont particulièrement exposés à des conséquences négatives en plus de leur consommation d’alcool.

Par Louise Carton

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir