ALCOOL / Un verre de vin quotidien suffit à augmenter le risque de certains cancers

Alcool / 15 mars 2018

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Un verre de vin quotidien suffit à augmenter le risque de certains cancers

On ne le souhaite évidemment pas à ceux qui déclarent boire un ou deux verres de vin par jour, mais contrairement à une idée reçue, même ce niveau modéré de consommation peut avoir des conséquences sur la santé.

En janvier dernier, le comité de prévention des cancers de la puissante Société américaine de cancérologie (Asco) faisait le bilan des liens entre alcool et cancer. «Clairement, les plus grands risques sont concentrés sur les catégories de ceux qui boivent beaucoup ou modérément, peut-on lire dans le Journal of Clinical Oncology. Cependant, certains risques de cancers persistent même à des petites consommations», ajoutent les auteurs. À chacun de faire ses choix en étant correctement informé des risques qu’il prend pour sa santé.

L’Asco signale donc un risque accru avec des consommations faibles, de 10 grammes d’alcool consommé chaque jour, pour des cancers de l’œsophage (+ 30%), de l’oropharynx (+ 17%) ou du sein (+ 5%). Pour ce dernier, les auteurs précisent que l’augmentation est de 5 % avant la ménopause et 9 % après. En revanche, les chercheurs ne retrouvent pas d’augmentation du risque de cancer colorectal, du foie ou du larynx, à ces niveaux de consommation faible.

Rappelons que les médecins tiennent compte des volumes pour distinguer les alcools plus ou moins forts et standardiser l’impact de la quantité d’alcool à métaboliser pour l’organisme. Ainsi 10 g d’alcool correspondent à 2,5 cl de pastis ou de whisky (40°) mais aussi à 25 cl de bière à 5° (un demi) ou 10 cl de vin à 12° (verre ballon).

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir