Le monde du travail

Cirrhose: quand l’alcool détruit le foie (Le Figaro)

INFOGRAPHIE - Une consommation excessive et régulière d’alcool produit une inflammation chronique du foie qui conduit à la destruction de l’organe. D’autres facteurs peuvent aussi entrer en jeu.

Alcool
Addiction Alcool - Cirrhose: quand l’alcool détruit le foie (Le Figaro)

«La mortalité liée aux maladies du foie est légèrement en baisse en France», indique le Pr Éric Nguyen-Khac, responsable du service d’hépato-gastro-entérologie du CHU d’Amiens. «La première cause de maladie du foie reste très majoritairement l’alcool, responsable de plus de 70 % des cas de cirrhose». Une consommation excessive et régulière d’alcool produit une inflammation chronique du foie qui conduit à la formation de tissu fibreux, c’est la cirrhose.

Environ 200.000 personnes en sont atteintes en France, dont un tiers à un stade avancé, responsable de 10.000 à 15.000 décès par an. Les cirrhoses et leurs complications suivent naturellement la courbe de consommation d’alcool, en baisse constante dans notre pays depuis la Seconde Guerre mondiale. Au Royaume-Uni, passé d’une consommation copieuse de bière peu alcoolisée à la consommation régulière d’alcool fort, les maladies du foie sont en hausse constante.

En parallèle, les progrès majeurs réalisés dans la prise en charge des hépatites virales ont permis, dans certains pays, d’en réduire largement le poids sur la mortalité hépatique.

Une importante étude publiée en septembre dernier par l’European Association for the Study of the Liver (EASL) dresse ainsi un portrait en évolution de la santé de nos foies, analyse l’influence des différents facteurs de risque de cirrhose et pose la question des interventions utiles pour leur prévention. Elle dessine également, en filigrane, l’influence potentielle d’un autre facteur de risque, en hausse sensible dans certaines régions d’Europe: l’obésité et le syndrome métabolique qui l’accompagne.

INFOGRAPHIE – Une consommation excessive et régulière d’alcool produit une inflammation chronique du foie qui conduit à la destruction de l’organe. D’autres facteurs peuvent aussi entrer en jeu.

En savoir plus

À lire aussi