Décryptage Addictions France #47 : les marques alibis

Alcool
Addiction Alcool - Décryptage Addictions France #47 : les marques alibis

Le sport et les concerts sont pour la plupart d’entre nous avant tout des moments de plaisir et de réjouissance qui offrent une telle diversité d’émotions que chacun peut en profiter selon ses goûts, sa culture et sa curiosité. Mais parce que ces ressorts de plaisir sont universels, ils intéressent tous ceux qui peuvent les utiliser pour leurs propres intérêts.

C’est pourquoi l’affrontement est permanent entre les défenseurs de la santé et les industries qui ne considèrent le sport et les évènements culturels que comme des occasions de promouvoir des produits dangereux, en premier lieu le tabac et l’alcool. Les uns mettent tout en œuvre pour limiter ou bannir ces lobbies des évènements festifs, tandis que les autres mobilisent leur énergie, leurs moyens considérables et leur créativité pour contourner les lois qui encadrent leur commerce.

En France comme ailleurs, malgré les dommages considérables causés par leurs produits, ni l’industrie du tabac ni celle de l’alcool ne renoncent à promouvoir leurs produits, quoi qu’il en coûte.

Sommaire :

  • Le parrainage ou sponsoring
  • Les marques alibis
  • L’industrie du tabac et leurs marques alibis
  • Les marques alibis dans la Formule 1
  • Un discours de «santé publique» ?
  • Les alcooliers ne sont pas en reste
  • Les marques alibis face à la loi
  • Le sponsoring de Rock en Seine, un cas d’école
  • Le gouvernement et les marques alibis
  • Marques alibis ou méthodes éprouvées (Euro2020)

    Conclusion

Consulter le décryptage 

 

À lire aussi