DROGUES / PHOENIX : application smartphone d’aide à la prise en charge du craving dans les addictions

Alcool / 14 juin 2017

Alcool
Addiction Alcool - DROGUES / PHOENIX : application smartphone d’aide à la prise en charge du craving dans les addictions

Le craving, désignant l’«envie irrépressible de consommer », est un moment de grande vulnérabilité pour les patients addicts, avec un risque majeur de perte de contrôle et de rechute. Ce concept représente donc une cible privilégiée des traitements de l’addiction. Mais bien que les approches thérapeutiques classiques permettent une amélioration significative des troubles addictifs, le coût, le temps et les barrières géographiques peuvent limiter l’accès aux soins. De nombreux patients nous rapportent des difficultés à gérer seuls leur craving et demandent des entretiens plus fréquents, voire un soutien quotidien.

La démocratisation du smartphone amène à imaginer de nouveaux modes de prise en charge. Les applications smartphone ont montré un intérêt dans la prise en charge des conduites addictives, à condition de les utiliser de façon complémentaire aux thérapeutiques classiques. Elles répondent en effet aux problématiques actuelles par l’accessibilité, l’anonymat, la facilité d’accès aux soins et un faible coût.

C’est dans ce contexte que notre équipe du Service d’Addictologie Moreau de Tours (Centre hospitalier Sainte-Anne) a pensé et conçu l’application smartphone PHOENIX, en association avec des designers et développeurs de l’école HETIC.

PHOENIX est une application smartphone permettant d’accompagner en temps réel les patients qui souhaitent diminuer ou arrêter leurs consommations. Elle utilise notamment les principes de thérapie cognitive et comportementale qui ont montré leur efficacité dans ces indications. Utilisée entre deux consultations, sa cible principale est la prise en charge du craving, sans être spécifique d’un produit ou d’un comportement addictif.

Lorsque le patient a un craving, PHOENIX identifie la situation et propose la stratégie la plus pertinente pour qu’il évite de consommer. Les stratégies sont personnalisées, préparées en amont avec le soignant puis croisées au contexte du craving et au profil du patient grâce à des algorithmes de machine learning (apprentissage automatique).

L’application fournit également des statistiques sur le comportement addictif de l’utilisateur et utilise des principes de renforcement positif et de psychoéducation pour le soutenir dans sa démarche. Elle est reliée à une interface soignant qui permet à chaque professionnel impliqué dans la prise en charge de suivre l’évolution et les progrès de ses patients.

 

PHOENIX pourrait ainsi  permettre à  nos patients de mieux gérer leur craving, et de diminuer leurs rechutes, mais aussi d’améliorer la qualité de nos prises en charge et, peut-être, d’augmenter le nombre de patients suivis et traités de manière efficace en addictologie.

A plus long terme, nous collecterons de précieuses données sur nos patients grâce à PHOENIX : d’une part des données instantanées, c’est-à-dire au moment du craving, aspect que nous n’avons qu’a posteriori dans notre pratique habituelle et, d’autre part, des données à distance de celui-ci. Nous espérons ainsi mieux comprendre et appréhender certains aspects cliniques de ces moments de crise.

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir