Portail Milieu Professionnel

Éduc’alcool lance une mise en garde sur la combinaison alcool-cannabis (lactualité)

Éduc’alcool s’inquiète des conséquences de la consommation combinée d’alcool et de cannabis.

Alcool
Addiction Alcool - Éduc’alcool lance une mise en garde sur la combinaison alcool-cannabis (lactualité)

L’organisme estime qu’il n’a pas été suffisamment question dans l’espace public de ce qu’il qualifie de «synergie renforçatrice qui existe entre ces deux produits».

«C’est la première fois qu’à Noël et au Nouvel An, le cannabis est légal au Canada et donc il nous a semblé important de mettre les gens en garde contre le fait que quand on consomme de l’alcool et du cannabis en même temps, l’effet de l’un et de l’autre ne s’additionnent pas; ils se multiplient», a fait savoir le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, en entrevue avec La Presse canadienne.

Dans une publication mise en ligne sur son site internet, Éduc’alcool fait valoir qu’avec cette combinaison des effets dépresseurs de l’alcool et du cannabis, «le jugement, le temps de réaction et la coordination sont particulièrement affectés alors que la conduite automobile est absolument contre-indiquée».

La publication, intitulée «Alcool et cannabis: un bien mauvais mélange», base ses recommandations sur une série d’études réalisées depuis plusieurs années et dont les références sont facilement identifiables dans le texte.

Cannabis avant alcool

On y décrit notamment la possibilité d’effets différents selon l’ordre de consommation.

«Si on tient absolument, même si c’est une mauvaise idée, à consommer de l’alcool et du cannabis, tant qu’à faire, il est préférable de commencer par le cannabis et d’aller à l’alcool ensuite plutôt que de commencer à boire et de fumer ensuite, explique Hubert Sacy. Quand on commence par boire de l’alcool, ça dilate les vaisseaux sanguins et, donc, le cannabis va entrer très fort dans notre corps, tandis que si on commence par le cannabis, ça va ralentir l’ingestion de l’alcool quand on va prendre de l’alcool après.»

En d’autres termes, la présence d’alcool dans l’organisme avant de fumer du cannabis augmente davantage le taux de THC dans le sang que lorsqu’une même quantité de cannabis est consommée sans ingestion d’alcool, et les molécules du cannabis sont absorbées dans le système sanguin plus rapidement après qu’il y eut eu consommation d’alcool.

En savoir plus

À lire aussi