Le monde du travail

Fêtes d’entreprise et consommation d’alcool

A l’approche des fêtes, beaucoup organisent des pots d’entreprise. Moments de convivialité, ils contribuent à renforcer les liens du collectif de travail. Mais lorsque la consommation de boissons alcoolisées est autorisée, elle peut constituer un facteur de risque pour la santé et la sécurité des salariés.

Alcool
Addiction Alcool - Fêtes d’entreprise et consommation d’alcool

Au poste de travail ou sur la route, l’alcool consommé lors des fêtes d’entreprise peut devenir un facteur de risque majeur. Il entraîne des effets physiologiques (baisse de la vigilance, prise de risques, réduction du champ de vision…) qui contribuent à augmenter les risques d’accident. Selon une expertise collective de l’Inserm, 15 à 20 % des accidents du travail seraient liés à cette substance psychoactive. L’étude Stupéfiants et accidents mortels a montré que conduire sous l’emprise de l’alcool multiplie par 8,5 le risque d’être responsable d’un accident routier mortel.

Conformément à l’article R. 4228-20 du Code du travail, aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n’est autorisée sur le lieu de travail.
Lorsque l’usage d’alcool est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé physique et mentale des travailleurs, l’employeur doit mettre en place des mesures qui peuvent aller jusqu’à une limitation ou une interdiction de cette consommation. Ces mesures sont à prendre par le biais du règlement intérieur ou d’une note de service,
De plus, il est interdit de laisser entrer ou séjourner des personnes en état d’ivresse sur le lieu de travail(article R. 4228-21). En cas d’accident subi ou provoqué par un salarié ivre, la responsabilité de l’employeur peut être engagée.

 

À lire aussi