Alcoolo dépendance sévère : le dépistage du scorbut s’avère nécessaire

Alcool
Addiction Alcool - Alcoolo dépendance sévère : le dépistage du scorbut s’avère nécessaire

Le scorbut, ou déficit en vitamine C ayant des répercussions cliniques (fatigue, douleurs musculaires, lésions dentaires et dermatologiques), est défini par un taux de Vitamine C (acide ascorbique) plasmatique inférieur à 2 mg/L. On qualifie d’insuffisance en Vitamine C des taux compris entre 2 et 4.99 mg/L, et de taux normaux au-delà de 5 mg/L.

Le scorbut a quasiment disparu dans nos pays industrialisés du fait de l’accès à une nourriture abondante en particulier à des fruits et légumes frais. Il s’observe encore dans certaines populations de patients âgés atteints de maladies neurodégénératives ou chez des personnes sans domicile fixe, mais également chez des patients alcoolo-dépendants sévères.

Notre équipe (1) a réalisé des mesures de divers paramètres nutritionnels chez des patients entrant en sevrage hospitalier d’alcool dans l’unité de Médecine Addictologique de l’Hôpital Fernand Widal à Paris. Ce service accueille des patients alcolo-dépendants sévères, parfois en aval direct des services d’urgence de groupe hospitalier.

Les 96 patients inclus pendant les 3 mois de l’étude étaient majoritairement des hommes (77%), âgés en moyenne de 49 ans [24-79], avec des consommations d’alcool moyennes de 225 grammes par jour avant l’hospitalisation. Ils étaient également à 80% fumeurs de tabac. On peut noter que 33% étaient socialement très précaires, dont une moitié de patients sans domicile fixe hébergés en foyer et l’autre moitié vivant à la rue.

Dans cet échantillon, la proportion de patients présentant un déficit en Vitamine C à l’entrée en hospitalisation était de 28%, et par ailleurs 23% des patients présentaient une insuffisance de Vitamine C. Les facteurs associés à ces carences étaient le sexe masculin, l’absence d’hébergement, le fait de présenter une cirrhose. Il n’y avait pas d’effet du niveau de consommation d’alcool ou du tabagisme associé.

Un autre résultat important de cette étude est à noter. Il s’agit de l’association entre la présence d’un déficit en Vitamine C et l’existence de troubles cognitifs dépistés par le questionnaire MoCA à plus de 10 jours du sevrage. Même si de multiples facteurs entrent en compte dans l’aggravation des troubles cognitifs liés à l’alcool, et puisque la Vitamine C a un important rôle antioxydant et neuroprotecteur face à l’hyperglutamatergie du sevrage, notre étude plaide pour le dépistage et surtout le traitement large des déficits et insuffisance en Vitamine C des patients alcoolodépendants les plus sévères. Ce traitement peut consister en l’administration de Vitamine C pharmaceutique, mais aussi en un apport naturel de Vitamine C par une alimentation enrichie en fruits et légumes frais dans les unités d’hospitalisation.

Par Florence Vorspan

En savoir plus

À lire aussi

  • Alcool / Article

    Qu’est-ce que le « soberversary », la nouvelle tendance en ligne qui promeut le « sans alcool » ?

    23 Sep 2022
  • Alcool / Témoignage

    Je suis Strasbourgeoise et je ne vais pas boire d’alcool pendant un an

    12 Sep 2022
  • Alcool / Témoignage

    TÉMOIGNAGE. Ex-addict à l’alcool, aux drogues et aux médicaments, Sandra Pinel est devenue patiente-experte pour aider les autres

    05 Sep 2022
  • Alcool / Témoignage

    "Je sais que je prends des risques en buvant autant" : une étudiante se confie sur sa consommation quotidienne d’alcool

    02 Sep 2022
  • Alcool / Article

    Santé : le tabac et l'alcool en tête des causes de cancer dans le monde

    22 Août 2022
  • Alcool / Article

    La bière sans alcool est-elle une bonne alternative pour la santé?

    19 Juil 2022
  • Alcool / Article

    Boire de l’alcool augmente-t-il vraiment notre libido?

    19 Juil 2022
  • Alcool / Article

    La consommation excessive d’alcool endommage le foie. À terme, l'addiction peut engendrer différentes maladies, dont la cirrhose.

    13 Juil 2022
  • Alcool / Livre

    Ensemble, jusqu'à la lie : l'amour plus fort que l'alcool

    12 Juil 2022
  • Alcool / Article scientifique

    Blocage simultané des récepteurs adrénergiques α1b et sérotoninergiques 5HT2A : étude de preuve de concept de phase 2, randomisée et contrôlée dans le trouble de l’usage d’alcool.

    01 Juil 2022
  • Alcool / Emission de radio

    Podcast Addict'AIDE : "Ma dernière fois" avec l'alcool - Episode 4

    28 Juin 2022
  • Alcool / Article scientifique

    Pourquoi la consommation d’alcool provoque des crampes ?

    15 Juin 2022