" Drunkorexie " : quand l'alcool remplace la nourriture

Alcool
Addiction Alcool - " Drunkorexie " : quand l'alcool remplace la nourriture

 Après le « binge drinking« , la « drunkorexie » fait son apparition. Le concept ? Éviter de grossir en remplaçant la nourriture par l’alcool, et se sentir ivre plus rapidement. Zoom sur ce phénomène dangereux qui touche majoritairement les jeunes.

Qu’est-ce que la drunkorexie ?

La drunkorexie, aussi connue sous le nom d’alcoolorexie, est un trouble du comportement alimentaire mélangeant l’anorexie et l’alcoolisme. Le principe est simple : il consiste à sauter des repas pour réduire ses apports caloriques… pour s’autoriser à consommer davantage de calories en buvant de l’alcool. Ainsi, par crainte d’ingérer trop de calories, les personnes souffrant de drunkorexie mangent moins, se font vomir ou utilisent des laxatifs afin de pouvoir consommer une grande quantité d’alcool. Observée en 2012 sur les campus des universités américaines, ce phénomène prend de l’ampleur. Une pratique dangereuse qui alerte de plus en plus le corps médical. Et pour cause : ces comportements sont souvent influencés par les pressions exercées par la société autour de la question du corps et de l’apparence.

Manger moins pour boire plus : quels sont les dangers ?

Boire à jeun, c’est toujours mauvais, encore plus quand cela devient une habitude ! Cette pratique peut générer des problèmes de santé sérieux tant sur le plan physique que cognitif puisqu’elle augmente le risque d’hypoglycémie, de carences nutritionnelles, de lésions cérébrales et cardiaques, d’hépatites et de troubles digestifs.

En savoir plus

À lire aussi