La fin des bonbons mojito ? (le Parisien)

Alcool / 27 novembre 2018

Alcool
Addiction Alcool - La fin des bonbons mojito ? (le Parisien)

Ils avaient beaucoup plu aux enfants, moins aux addictologues. Alors que la marque Lutti annonçait cet été le lancement des bonbons « spritz » et « piña colada », au goût de cocktails après le succès de sa sucrerie au mojito, les professionnels de santé tombaient de leur chaise. « Bêtise folle », « Même blague que le Champomy », « campagne exécrable », fulminaient-ils dans notre article. D’autant plus que le marketing joue sur les codes adultes-enfants. Au dos d’un paquet, on peut lire : « Pas envie d’attendre vendredi soir pour le prochain mojito ? Emportez votre mini-dose (sans alcool) partout ».

Mais, aujourd’hui, la colère des médecins a été entendue. Elle est même partagée. Un amendement qui prévoit la création d’une taxe sur les produits alimentaires faisant référence à l’alcool vient d’être adopté par le Sénat dans le cadre de l’examen du budget de la Sécurité sociale. « Il y a clairement une stratégie des industriels. A un moment, c’est au législateur de dire : Stop ! Vous arrêtez avec ce marketing, ne touchez pas aux enfants ! » réagit Bernard Jomier, sénateur du groupe PS à l’origine de cette proposition avec Jocelyne Guidez (Union centriste). Egalement médecin, il s’inquiète de l’impact sur les plus jeunes. « Ces produits sont conçus pour les emmener vers une consommation d’alcool, elle entraîne des addictions ».

Même constat avec le vin aromatisé qui connaît un grand succès : rosé pamplemousse, griotte, mousseux à la framboise, blanc poire… Bernard Jomier a également proposé un deuxième amendement, également adopté, pour les taxer. Des saveurs sucrées, un packaging coloré, des arguments pour séduire les ados. En 2013, la gamme de bouteilles « Sucette », mélange de vin et de cola à 3 euros, fabriquée par la filiale d’un producteur bordelais, avait même fait fureur. « Vous vous rendez compte ? Fallait oser », s’emporte Bernard Jomier. Selon la marque, elle n’est aujourd’hui plus commercialisée.

Voir la suite de l’article sur le site du Parisien en cliquant sur “En savoir plus”

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir