L’alcool, mauvais public dans les stades sportifs

Alcool / 5 février 2018

Alcool
Addiction Alcool - L’alcool, mauvais public dans les stades sportifs

 

La présence de spectateurs alcoolisés autour ou dans les stades lors d’évènements sportifs est un sujet de préoccupation croissante dans de nombreux pays. Ces alcoolisations sont associées à des comportements de violence qui peuvent donner lieu à de véritables émeutes. Bien que le phénomène soit d’ampleur, il reste à préciser s’il est encore possible de se faire servir de l’alcool en étant déjà visiblement alcoolisé, dans l’enceinte sportive ou autour d’elle. De la même façon, les auteurs cherchaient à savoir si des spectateurs visiblement alcoolisés seraient admis dans l’enceinte sportive pour assister à un événement. Dans cette étude observationnelle, le taux de refus de vente d’alcool et de refus d’entrée dans le stade était mesuré à l’aide d’acteurs professionnels spécialement entrainés. Ceux-ci avaient pour mission de jouer le rôle d’un spectateur manifestement en état d’ébriété et de tenter de commander de l’alcool dans l’enceinte sportive ou dans les commerces environnants, ou d’entrer dans le stade lui-même pour assister au spectacle sportif. La scène d’ébriété à jouer avait été élaborée par un panel d’expert en théâtre et en addictologie, et chaque tentative des acteurs était observée à distance par une personne du protocole. Les tests ont été réalisés lors de matchs de la première ligue de football suédoise, dans 2 des plus grands stades du pays.

Le taux de refus de vente d’alcool s’élevait à 66,9% (151 cas) dans les bars et lieux de vente situés à l’extérieur de l’enceinte sportive, mais à 24,9% (237 cas) dans les lieux de vente installés à l’intérieur du stade. Le taux de refus d’entrée dans le stade était de 10,8% (102 cas).

Ces résultats semblent confirmer qu’il existe une forte disponibilité de l’alcool autour des évènements sportifs, par la vente et par une certaine tolérance à la présence de personnes alcoolisées dans les enceintes sportives. La différence importante de taux de refus de vente d’alcool dans les commerces extérieurs aux stades, par rapport à ceux sont présents dans l’enceinte même, ainsi que le faible taux de refus d’entrée de spectateurs alcoolisés, souligne le manque de formation des équipes commerciales et de sécurité de ces infrastructures. Des formations spécifiques devraient leur être adresser afin de limiter au mieux la problématique des troubles du comportement liés à l’alcool chez les spectateurs d’évènements sportifs.

Par Nicolas Cabé

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir