L’impulsivité serait une des clés de la sévérité de l’alcoolodépendance dans le TDAH

Alcool / 9 janvier 2018

Alcool
Addiction Alcool - L’impulsivité serait une des clés de la sévérité de l’alcoolodépendance dans le TDAH

Bien que le trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) soit connu comme un facteur de risque de développer un trouble de l’usage d’alcool (TUAL), les mécanismes qui sous-tendent le lien entre ces deux pathologies sont encore mal connus et mal compris. Certaines caractéristiques, comme l’impulsivité, sont présentent dans les deux troubles et pourraient constituer un facteur d’explication.  Dans cette étude, les auteurs ont évalué dans quelle mesure les symptômes de TDAH augmentaient le risque de développer un TUAL. Par ailleurs, ils ont analysé si les différentes facettes d’impulsivité présentes chez les patients pouvaient expliquer le lien entre les symptômes de TDAH et la sévérité du TUAL.

285 sujets TUAL ont été inclus, parmi des patients participant à un programme de soin du TUAL en milieu hospitalier de 4 semaines en moyenne. 285 contrôles ont par ailleurs été recrutés. L’ensemble des sujets ont bénéficié d’une évaluation du TUAL (SCID-I), des symptômes de TDAH (échelle CAARS-S) et de l’impulsivité (échelle UPPS).

Une analyse de régression logistique a été menée.

L’intensité des symptômes de TDAH (score global) était associée à une augmentation du risque de TUAL, et en particulier les symptômes d’hyperactivité/agitation, et les difficultés d’image de soi. Les symptômes d’impulsivité/labilité émotionnelle du TDAH n’étaient quant à eux pas impliqués significativement dans l’augmentation du risque de TUAL. Il semble donc que ce soit l’association d’un TDAH pré-existant et d’une tendance à agir impulsivité dans des contextes émotionnels forts qui intensifie le risque de développement du TUAL.

Dans le groupe de patient TUAL, l’impulsivité jouait un rôle de médiateur entre les symptômes de TDAH et la sévérité du TUAL, en particulier concernant les facettes d’urgence positive et négative (tendance à agir de manière impulsive face à une émotion positive ou négative).

Cette étude souligne l’intérêt de prendre en considération l’impulsivité des patients TDAH, et en particulier ses différentes facettes, pour évaluer le risque de développement d’un TUAL au cours de l’évolution du trouble. La priorité devrait être mise sur la réactivité aux émotions positives et négatives plutôt que sur la recherche de sensation, le manque de persévérance et le manque de préméditation.

De la même façon, l’impulsivité pourrait constituer une cible thérapeutique préférentielle chez les patients souffrant de TDAH et qui souhaitent intégrer un programme de soin pour le TUAL.

 

 

 

Par Nicolas Cabé

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir