MAAD DIGITAL / Influence des endorphines sur les addictions

Alcool / 30 avril 2018

Alcool
Addiction Alcool - MAAD DIGITAL / Influence des endorphines sur les addictions

Les endorphines, contraction de “endogène” (=produit à l’intérieur) et « morphine », sont des molécules produites naturellement dans le cerveau. Il en existe plusieurs variétés dont les cinq principales sont
– la béta-endorphine,
– les met- et leu-enképhaline,
– les dynorphines,
– les néoendorphines.
Elles se lient à des récepteurs appelés récepteurs opioïdes, dont il existe trois types,
– mu (µ),
– delta (δ),
– kappa (κ).
La béta-endorphine se lie préférentiellement aux récepteurs mu, la met- et la leu-enkephaline aux récepteurs delta, et les dynorphines ainsi que les néoendorphines aux récepteurs kappa.

La découverte du système dit « opioïde » découle de la curiosité des chercheurs qui ont voulu comprendre comment la morphine, une composante de l’opium utilisée depuis la nuit des temps comme analgésique, exerçait sa fonction. Les récepteurs opioïdes ont été identifiés en 1975 et les endorphines l’ont été peu après.

Si les émotions positives provoquées par le rire, l’amour, le sexe et l’exercice physique sont associées à la sécrétion d’endorphines, un dysfonctionnement du système opioïde est impliqué dans des pathologies mentales comme l’autisme, la dépression, les troubles de la personnalité et l’addiction.

 

 

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir