10 signes qui prouvent que vous avez un problème avec l’alcool

Alcool / 11 février 2018

Alcool
Addiction Alcool - 10 signes qui prouvent que vous avez un problème avec l’alcool

J’ai l’impression de ne pas pouvoir m’arrêter…

Un verre, deux verres, trois verres… Quand vous buvez un verre, il vous en faut un autre sans même y réfléchir. “C’est ce que l’on résume par la formule “le verre appelle le verre”” explique le Pr Philip Gorwood. “S’il vous faut 3, 4 ou 5 verres pour commencer à vous sentir bien, cela peut déjà être un signe de dépendance à l‘alcool, d’autant plus que vous videz très vite vos premiers verres”, informe-t-il. Il s’agit en effet d’une “consommation besoin” et non d’une “consommation plaisir”.

Je ne peux pas envisager une sortie festive sans alcool

Si pour vous, l’absence de boissons alcoolisées lors d’une occasion festive est une véritable catastrophe, et que vous êtes capable de refuser une invitation si vous savez qu’il n’y aura pas d’alcool, méfiance ! “Cela doit vous mener à vous interroger sur votre rapport à l’alcool“, informe le Pr Philip Gorwood.

Je dépasse la consommation recommandée par l’OMS

Si vous buvez plus de 3 unités d’alcool (3 verres d’alcool, soit 30 g d’alcool pur) par jour si vous êtes un homme ou plus de 2 unités d’alcool (2 verres d’alcool, soit 20g d’alcool pur) par jour si vous êtes une femme, votre relation avec l’alcool est peut-être problématique. “La notion de doses n’est pas un critère pour affirmer un mésusage de l’alcool – on peut être dépendant à l’alcool sans boire de grosses quantités – mais une consommation dépassant ces quantités est un indicateur, surtout s’il vous est impossible de vous passer de cette consommation au minimum un jour par semaine”, précise le Pr Gorwood.

Je me mets en danger ou mets les autres en danger sous l’emprise de l’alcool

Agressivité, troubles du comportement, conduite alcoolisée, troubles somatiques (tels que problèmes de foie)… Si vous savez que votre consommation d’alcool a des effets de ce type et que vous réitérez, “c’est que la consommation d’alcool est plus importante que ses conséquences et qu’il y a bien une addiction”, poursuit le Pr Philip Gorwood. “Une personne qui n’a pas de problème avec l’alcool conserve cette capacité de réflexion, sait faire la part des choses et adapter sa consommation”.

Voir les 6 conseils suivant sur le site Doctissimo.fr via le bouton “En savoir plus”

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir