» retour

Addictions : beaucoup de personnes arrivent à s’en sortir seules

Tabac, alcool, cannabis, drogues dures, jeux d’argent, jeux vidéo, sexe, achats compulsifs… la liste des addictions les plus répandues est longue, comme celle des théories préconçues à leur sujet. Parmi elles, l’idée que l’accompagnement d’un·e professionnel·le de santé est indispensable pour sortir de la dépendance. Une étude menée par le Recovery Research Institute de l’hôpital central du Massachusetts, aux Etats-Unis, prouve le contraire.

Les chercheurs ont essayé de comprendre comment ces personnes viennent à bout des problèmes d’alcool et de drogue, en proposant un questionnaire à 2 002 personnes. Les conclusions de ces travaux, publiées par la revue Drug and Alcohol Dependence, nous précisent ainsi que 54% des personnes interrogées ont guéri leur toxicomanie ou alcoolisme grâce à l’aide d’un groupe de parole comme les Alcooliques Anonymes, un traitement médicamenteux, un centre spécialisé ou un mélange de ces solutions. Tandis que la moitié restante arrive à régler le problème sans l’aide de personne.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Dossier

DROGUES / PHOENIX : application smartphone d’aide à la prise en charge du craving dans les addictions

Le craving, désignant l’«envie irrépressible de consommer », est un moment de grande vulnérabilité pour les patients addicts, avec un risque majeur de perte de contrôle et de rechute. Ce concept représente donc une cible privilégiée des traitements de l’addiction. Mais bien que les approches thérapeutiques classiques permettent une amélioration significative des troubles addictifs, le coût, le temps et les barrières géographiques peuvent limiter l’accès aux soins.


Le 14 Juin 17