ALCOOL / Attention aux mélanges

Alcool / 21 avril 2017

Alcool

En revanche, combiner dans une même soirée l’alcool à d’autres substances (cannabis, cocaïne, amphétamines, opiacés, voire boissons énergisantes) peut engendrer des effets imprévisibles et dangereux, notamment pour les consommateurs inexpérimentés. Tandis que certains mélanges interagissent et potentialisent les effets des substances ingérées (sensation de détente, somnolence, ivresse), d’autres ont tendance à les camoufler.

Une polyconsommation peut entrainer de sévères complications (dépression respiratoire, troubles du rythme cardiaque, déshydratation, etc.). Pourtant, maintenu dans l’illusion de tout contrôler, le consommateur a tendance à augmenter sa consommation d’alcool. Les effets masqués de son ivresse l’engagent à consommer plus, l’exposant ainsi au risque de coma éthylique.

Cet article est issu du site Jeunes Alcool Service, n’hésitez pas à le visiter pour plus d’informations en cliquant sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir