ALCOOL / Binge-drinking. Il provoquerait des dégâts sur le cerveau des jeunes

Alcool / 13 octobre 2017

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Binge-drinking. Il provoquerait des dégâts sur le cerveau des jeunes

Le binge-drinking provoquerait de sérieux dégâts sur le cerveau des jeunes. D’après une étude publiée le 14 septembre dernier dans la revue Frontiers in Behavioral Neuroscience, cette consommation excessive et rapide d’alcool est susceptible de modifier la structure même du cerveau des adolescents.

Des effets dévastateurs

Le binge-drinking ou « beuverie express » consiste à boire de l’alcool le plus rapidement possible et en grandes quantités pour atteindre au plus vite l’ivresse. On connaît les effets immédiats de ce mode de consommation : coma éthylique, accidents de la circulation, accès de violence et d’agressivité. Mais cette pratique aurait aussi des effets à plus long terme.

Selon les scientifiques de l’université de Minho au Portugal, cette hyperalcoolisation chez les adolescents, dont le cerveau n’est pas totalement formé, altère l’activité de celui-ci au repos. Les données relevées pourraient être le signe d’un retard de développement et de lésions cérébrales précoces.

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir