ALCOOL / Boire avant de sortir: une pratique à risque répandue

Alcool / 2 mars 2017

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Boire avant de sortir: une pratique à risque répandue

Comme ils l’expliquent souvent, les jeunes qui veulent économiser de l’argent et se mettre dans l’ambiance commencent à boire avant même de sortir. Diverses études montrent que ces «préchauffes» (aussi appelées «before» dans des lieux publics comme les parcs ou les squares, à la maison ou entre amis, n’empêchent pas de consommer plus tard, par exemple dans un bar. Bien au contraire. Ce comportement conduit à boire presque deux fois plus au cours d’une sortie, comme l’a montré l’analyse de plus de 1400 soirées de jeunes adultes (âgés en moyenne de 23 ans). Selon les spécialistes, ce mode de consommation chez les jeunes est particulièrement préoccupant. En effet, les risques pour la santé et la sécurité des jeunes consommateurs – ainsi que pour celle des autres – sont d’autant plus élevés qu’ils sont relativement inexpérimentés en matière d’alcool et qu’ils connaissent mal leurs limites.

Ivresse et convivialité – des motivations fréquentes

Comme l’a montré une étude récemment publiée par Addiction Suisse, il existe deux types principaux de motivations qui incitent les jeunes de 16 à 25 ans à boire avant de sortir. Les uns recherchent une sensation d’ivresse pour se mettre dans l’ambiance de la fête. Ils sortent souvent pour s’amuser et ont l’habitude de commencer par un «apéro». Pour d’autres, c’est l’aspect de la convivialité qui prime. Ils privilégient une atmosphère détendue entre amis plutôt que l’ivresse.

Pour en savoir plus sur ce mode de consommation et sur les moyens de réduire les risques, rendez-vous sur addictionsuisse en cliquant sur “Consulter en ligne”

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir